Recherche jeu-concours seduisant pour fideliser mon Y a haut potentiel

Attirer les meilleurs, fidéliser la génération Y, constituer un vivier de Hauts Potentiels…

Voilà des phrases qui peuvent paraître très conceptuelles et que nous entendons tous les jours. Certaines grandes sociétés mettent en place des stratégies de communication innovantes pour attirer et fidéliser les jeunes ou futurs diplômés. Attardons nous, à travers deux exemples relayés dans la presse, sur un concept qui se développe à vitesse grand V : le « Business Game ».

 

Procter & Gamble, (http://www.fr.pg.com/) a fait le pari de tisser des liens avec les étudiants européens de niveau Bac+1 à Bac+3 en créant son premier « Business Game ». 87 équipes venues de l’Europe entière ont postulé à ce concours, et ont travaillé sur l’une des trois marques imposées (Ariel, Gilette, Head&Shoulders). Le but ? Proposer des idées innovantes pour améliorer les ventes ou modifier la perception de ces marques auprès du grand public. L’équipe gagnante est composée de français et d’un singapourien, en première année à l’EDHEC et à l’INSA Lyon. Ils remportent un séminaire de formation, et seront invités régulièrement par le Groupe P&G tout au long de leurs études.

Côté Hyatt, (www.hyatt.com/) on soigne l’image d’un secteur en manque de candidats. La chaîne organise en effet un concours réservé aux étudiants de grandes écoles de commerce et de grandes écoles hôtelières. Les candidats sont examinés de près sur leurs connaissances du métier, du secteur, sur leur sens du service, et sur les qualités fondamentales qui en feront des managers de talents pour demain. Ici les gagnants empochent un stage exceptionnel au siège, ou dans les plus beaux hôtels de la chaîne. Un beau projet, accompagné d’une belle communication, pour un investissement de 20.000€. Un rapport qualité prix exemplaire…

 

Conseil RH : les meilleurs projets ne sont pas les plus compliqués ni les plus chers. S’adapter aux souhaits de la nouvelle génération de jeunes diplômés est souvent plus simple qu’on ne le pense. Les forts potentiels sortis d’écoles ou d’universités peuvent être séduits par ce qu’ils vont découvrir lors de ces concours, mais le plus dur sera surement de les fidéliser en conservant une politique RH en adéquation avec les promesses faites…

 

Aurélien Fréret.

 

Sources : Revue Personnel, #511, juillet Août 2010 ; Revue Management, n°178, Septembre 2010.



Laisser un commentaire

News Letter Alternative Com... |
Se Sortir de la galère |
projets et financements |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chezservice
| bioterre
| Maude PAVAGEAU