Interview avec Alexandre Branche de Dogfinance.com

Aujourd’hui nous publions un billet spécial, avec l’interview d’Alexandre Branche, Directeur associé de Dogfinance.com

Plus d’infos sur www.dogfinance.com

 

Comment est né Dogfinance ?

Dogfinance est né des réseaux sociaux. A la base, Dogfinance était un groupe sur facebook dans lequel on retrouvait des membres recherchant un stage ou un emploi en finance. De nombreux recruteurs nous ont contactés afin que l’on diffuse leurs offres auprès de nos membres facebook. Nous avons alors effectué un sondage auprès du groupe et il ressorti que les candidats souhaitait un site de recrutement spécialisé dans les métiers de la gestion et de la finance. Nous nous sommes donc lancés dans le développement du site pendant 18 mois afin de sortir une première version en janvier 2010. Aujourd’hui, Dogfinance.com réalise plus de 3 000 visiteurs par jour.

 

Quels services proposez-vous ?

Coté candidat, l’inscription et le dépôt de CV est totalement gratuite. Son CV est automatiquement visible par tous nos recruteurs en finance. Nous proposons également de développer son réseau en ajoutant des relations sur notre site.

Les candidats sont suivis tout au long de leur candidature et notre équipe les tiennent au courant des différentes réponses des recruteurs via leur tableau de bord.

Coté recruteur, le dépôt d’offre de stages est totalement gratuite. Nous proposons des solutions sur mesure pour l’emploi à la fois avec des dépôts d’annonce, un accès à notre CVthèque et un service de sourcing.

Les recruteurs bénéficient d’une interface très développée et qualifiée. Grâce à notre réseau intégré, le nombre de candidature est très important et bénéficie d’un sourcing spécialisé de qualité.

 

Parlez nous d’un concept nouveau : votre section test !

Cette section test a été développée dans 2 intérêts :

-          Coté recruteur, la section permets de présélectionnée les candidats directement sur notre site internet et donc de gagner du temps dans le tri des candidatures. Le recruteur a la possibilité de choisir un test existant ou bien de proposer son propre test. 

-          Coté candidat, cette section rencontre un fort succès car elle permets de s’entrainer à la fois sur des tests précis dans son domaine d’activité mais également sur des tests recrutement types effectués lors d’entretiens d’embauche.

 

A vous le Conseil RH du jour !

Je conseille à un futur candidat de déposer son CV sur tous les sites de recrutement du marché, que cela soit des sites spécialisés ou des sites généralistes. Cela prend du temps mais c’est tout de même le meilleur moyen de se faire chasser par les cabinets de recrutement.

D’autre part, pour répondre aux annonces, je conseille, cette fois, d’utiliser un unique site de recrutement spécialisé dans leur domaine afin d’avoir des offres précises et de qualité.  Pour une recherche en gestion ou finance, je conseille donc d’utiliser Dogfinance.com.

Enfin, il faut également multiplier les supports en envoyant des candidatures spontanées aux entreprises. C’est une ancienne méthode mais elle porte encore et toujours ses fruits.



La loi est dure mais….parfois, elle nous veut du bien !!!

Le cas de la déclaration 2483

 

Nombre d’entreprises ont tendance à considérer les obligations légales comme des taches supplémentaires qui, outre le fait qu’elles soient chronophages en terme de réalisation, n’apportent aucune valeur ajoutée opérationnelle.

C’est une lecture très discutable des choses. Pour être concret, prenons un exemple : celui de la déclaration 2483.

Qu’est-ce donc ? C’est un formulaire concernant la formation professionnelle continue que toute entreprise de plus de 10 salariés (en équivalent temps plein) doit remettre à l’Etat avant le 30 avril de l’année N+1 au titre de l’année N. Cette déclaration, qui est trouvable sans problème sur Internet, contient des informations sur différents sujets liés à la mise en œuvre des actions de formation dans l’entreprise : nombre de salariés partis en formation (avec une ventilation par catégories sociaux-professionnelles et par sexe, pourcentage de la masse salariale consacrée à la formation professionnelle, taux de participation au CIF etc.

Certes, beaucoup de ces items ont bien évidemment une visée fiscale et de fait apportent à l’entreprise qui renseigne cette déclaration 2483 une information essentiellement financière. Mais en ayant une vision un peu positive des choses, il est également possible de se dire que ce sont là les premières briques d’un système permettant de piloter la formation voire, en cas d’extrême optimisme ( !), les éléments d’un système plus global de pilotage social de l’entreprise.

Le travail à fournir pour remplir cette obligation légale est pénible et chronophage mais toute organisation qui a une certaine maturité et qui souhaite piloter la formation, est de toute façon obligée de récupérer ces inputs avant de les traiter (qui a dit triturer ?) en vue d’obtenir les indicateurs pertinents qu’elle aura du, au préalable, définir, dans le but d’améliorer son process formation.

Conseil RH : Il est tellement dommage de ne renseigner cette déclaration qu’en pensant faire là ce que la loi demande et sans voir qu’il peut s’agir d’une information pertinente qui pourrait offrir au final une amélioration de la performance de l’entreprise…

 

Par Sébastien Laurent

 

Sébastien Laurent est Responsable RH, spécialisé dans les métiers de l’informatique et du conseil.
Il est également professeur sur les problématiques liées à la formation pour les MBA de Paris Pôle Alternance.



Austerite inedite en Europe

Quelque soit l’orientation politique des gouvernements européens, nous vivons des restrictions budgétaires dont la simultanéité est inédite. En effet, alors que les politiques d’austérité ont été jusque là locales dans chacun des pays de notre Union, pour la première fois l’ensemble des gouvernements ont mis en place des plans de rigueur importants simultanément.

 

Les premières mesures de rigueur se sont appliquées sur les emplois précaires (CDD, intérimaires, etc.) pour atténuer les effets de la crise. Mais après deux ans de stagnation, les gouvernements n’ont plus de marges de manœuvre. C’est pourquoi selon MA Moreau, professeure de droit social à l’Institut universitaire européen de Florence, les Etats n’ont plus qu’une échappatoire : l’emploi public. Sandrine Foulon, dans son article d’octobre de liaisons sociales, mentionne également que les demandeurs d’emplois sont également visés. Alors que le gouvernement socialiste de JL Zapatero avait fait des promesses sociales fortes, il a dû resserrer les dépenses et les investissements publics. Dans ce pays où les contrats de travail ont été longtemps à 60% des contrats à durée déterminée, le gouvernement veut raccourcir le délai durant lequel un chômeur peut refuser des offres d’emploi de 90 à 30 jours.

 

Au Royaume-Uni, David Cameron met en place sa politique pour réduire le « trop d’Etat ». Le département de la responsabilité budgétaire parle de licenciement de 600.000 fonctionnaires. « Les fonctionnaires comprendront que cela leur permettra de conserver leur emplois » selon G. Osborne, chancelier de l’échiquier.

L’emploi public va voir ses salaires gelés jusqu’au début 2013 au moins, exception faite des bas salaires (moins de 21000 livres) qui verront leur salaire augmenter de 250 livres.

 

En Allemagne, sur les 80 milliards d’économies a réaliser jusqu’en 2014, le plan Merkel prévoit d’en prélever 30 milliards sur la suppression d’allocations aux chômeurs et bénéficiaires de l’aide sociale. L’Etat prévoit également d’économiser 2 milliards d’euros sur des restrictions portant sur la formation des chômeurs.

 

Le gouvernement socialiste de José Socrates impose des mesures impopulaires au Portugal également. Le salaire des fonctionnaires est gelé jusqu’en 2013 ici aussi. Un départ à la retraite sur deux ne sera pas remplacé. La TVA a été augmentée d’un point et les impôts ont été également relevés.

 

En Irlande, le ministre des Finances vient d’annoncer un plan de rigueur visant à économiser 15 milliards d’euros sur 4 ans, dont 6 milliards dès 2011, pour ramener son déficit public de 32% à 3% en 2014. Un seul mot d’ordre : rassurer les marchés. Ici aussi le premier poste de réduction se fera sur les fonctionnaires.

 

Conseil RH : Si les mesures de restriction connaissent une action commune inédite, l’emploi fera forcément les frais de ces actions à un niveau européen. Les entreprises privées de l’Union devront pallier les actions qui ne se feront plus au niveau de l’Etat. Insérez dans votre dialogue social des mesures durables pour protéger vos salariés ! Pour reprendre Herzberg, le salaire est un motif d’insatisfaction, et non de satisfaction. Arrêtons de penser que le salaire fait tout. Changez les paramètres et misez sur des actions durables : retraites complémentaires, mutuelles, articles 83, plan de formation ambitieux, etc.

 

Aurélien Fréret.

 

Sources :

Le Figaro économie, 5 Novembre 2010

Liaisons sociales magazine, numéro 115, Octobre 2010.



12

News Letter Alternative Com... |
Se Sortir de la galère |
projets et financements |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chezservice
| bioterre
| Maude PAVAGEAU