« Je rêvais d’un autre monde »

Il est certains chiffres qui vous font réfléchir. En voici quelques uns que j’aimerais aujourd’hui partager, et qui sont quelque part à l’origine du cabinet de conseil RH « R com RH » que j’ai créé.

 

Il s’agit de données économiques souhaitées par tout investisseur. Il est très courant aujourd’hui d’exiger des taux de rendement de l’ordre de 15%. C’est une norme.

Penchons-nous sur le cas des Etats-Unis : ce pays est devenu au cours du XXème siècle la première puissance mondiale, et a connu de ce fait une des plus forte croissance économique. Dans ce pays, les entreprises cotées ont dégagé 8% annuels tout au long du siècle. Il s’agit là d’une des plus grandes performances !

 

J’avoue ne pas avoir boudé mon plaisir en lisant une interview récente de Jean Peyrelevade dans laquelle l’ancien patron du Crédit Lyonnais indiquait que « les actionnaires institutionnels exercent une pression non seulement intenable, mais exagérée sur les entreprises. Depuis quelques mois la situation s’améliore et ils exigent à nouveau leurs fameux 15% de rendement. Or dans un monde capable de croitre de 3%, cet impératif ne peut pas s’appliquer, sauf à prendre des risques inconsidérés et à provoquer à nouveau une crise majeure ». Sa recommandation ? 3 à 5% net d’inflation. Au delà, pour ce banquier « c’est de la prédation ».

 

Conseil RH : Parler de développement durable dans l’entreprise, ce n’est pas forcément mettre en place une cantine bio. C’est avant tout faire preuve de bon sens, pour concilier trois données impératives de la société : la finance, l’environnement et le social. Rompre l’équilibre sur l’un de ces 3 facteurs aboutit forcément à une crise.

 

Aurélien Fréret
http://www.rcomrh.com

 

Source : L’expansion n°758, décembre 2010.



Laisser un commentaire

News Letter Alternative Com... |
Se Sortir de la galère |
projets et financements |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chezservice
| bioterre
| Maude PAVAGEAU