Les Y sont-ils de vrais rebelles ?

Alors que les articles où l’on dépeints les Y comme des rebelles historiques font légion, il semble intéressant de faire un petit retour en arrière…
La génération Y continue de faire parler d’elle : hyper connectés, capables de chercher eux-mêmes les informations qui leur manque, zappeurs, infidèles… Les stéréotypes ne manquent pas.
Mais « Le jeune » a toujours fait parler de lui, dans l’entreprise comme ailleurs. Rappelez vous de cette publicité pour la carte jeune, ou encore celle de la poste décrivant « le jeune » comme dans un documentaire animalier (sisi ! rappelez vous vous dis-je… http://www.youtube.com/watch?v=-lwq2vWcvA0)

Les conflits intergénérationnels ne sont pas nouveaux, j’en veux pour preuve que les premiers fans de Cat Stevens n’étaient pas des Y…

Avis à tous les Y : demandez à votre manager ou votre patron de PME ce qu’il faisait à 20 ans ! De Woodstock en passant par Mai 68, des grandes grèves de 1984 à celles de 1995, il y a fort à parier que votre manager ou vos parents (de la génération X) aient été bien plus rebelles que vos comparses de génération Y…

REBELLES ! C’est ainsi qu’étaient nommés les X… Ils ont révolutionné le monde de l’entreprise : organisation matricielle (ils renversent l’organisation verticale pour une organisation horizontale), ajout d’indicateurs de succès (ils introduisent la notion de part de marché, de visibilité, de publicité, etc.), développement du management par objectif (au lieu de constater le passé, on fixe des objectifs et on introduit la notion de salaire variable). Bref, la génération X a changé la donne de l’entreprise.
Une dernière caractéristique des X ? La tendance magnifique à ignorer l’opinion de la nouvelle génération et de la faire rentrer dans un stéréotype amnésique de sa propre jeunesse.

 

Conseil RH : Une chose est sure, chaque génération possède ses propres caractéristiques. Commencer à parler de GPEC dans l’entreprise, c’est commencer par se poser ces questions de génération, pour comprendre quelles compétences vont quitter l’entreprise (départ à la retraite), et lesquelles vont arriver (désormais les jeunes diplômés sont nés alors que l’informatique existait). Faire ce bilan préalable est nécessaire pour réussir sa politique de GRH et de GPEC. Mais ce n’est qu’une base !

Signé : Un X bloggeur :-)

Aurélien Fréret
http://www.rcomrh.com



Laisser un commentaire

News Letter Alternative Com... |
Se Sortir de la galère |
projets et financements |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chezservice
| bioterre
| Maude PAVAGEAU