Pour être augmenté, soyez odieux !

Tel est le sous titre d’un article du magazine Le Monde du 12 Novembre 2011, relatant les résultats d’une étude canadienne et américaine qui relie l’impolitesse et la rémunération.

L’étude, très sérieuse, a été présentée à l’académie du management de San Antonio, Texas.  Les chercheurs Beth A. Linvingston (Université de Cornell, NY), Timothy A. Judge (Université de Notre Dame, Indiana) et Charlice Hurst (Université de Western Ontario, Canada) observent qu’un bon caractère a un effet négatif sur les revenus.

Selon eux, les personnes cherchant l’harmonie dans l’entreprise et qui évitent les conflits sont moins bien payés que leurs confrères moins conciliants. Les chercheurs indiquent à titre d’exemple que « les personnes peu aimables obtiennent des règlements individuels plus favorables dans les négociations » ! Dit autrement, « un homme agréable ne renvoie pas une image très masculine ».

Selon ces chercheurs, les employeurs ne sont pas en reste, puisque pour ces derniers « les comportements désagréables dans les milieux où la compétitivité et l’agressivité sont évaluées, indiquent de meilleures capacités ». Ainsi, « sans s’en rendre compte, les employeurs embauchent et récompensent les goujats ».

Le même comportement chez les femmes ne rapporterait en revanche pas beaucoup plus. Seulement 5% de salaire en plus pour les goujats au féminin.

 

CONSEIL RH :  L’étude ne dit pas si nos odieux du jour sont plus heureux. L’adage nous dit lui que l’argent ne fait pas le bonheur, mais si en plus, pour obtenir cet argent il faut se montrer désagréable, il y a fort à parier que la motivation dans l’entreprise vienne à souffrir. Relisons Herzberg, (voir ici) et penchons nous sur des stratégies collectives et à long terme qui s’avèreront certainement plus payantes (puisqu’on parle d’argent !)



Modulation du temps de travail

Le 11 octobre dernier, les députés ont adopté un article très controversé sur la modulation du temps de travail.

Cet article, intégré à la loi de simplification du droit du travail, dispose que si la modulation est prévue par un accord collectif, le nombre d’heures travaillées sur une période supérieure à la semaine et au plus égale à une année, ne constitue pas une modification du contrat de travail.

Cette position est controversée puisqu’elle est contraire à celle de la cour de cassation qui rappelait en septembre 2010 la nécessité de l’accord du salarié.

CONSEIL RH :  Le législateur donne un poids de plus en plus important à la négociation entre les partenaires sociaux. Profitez en pour passer plus de temps avec eux, pour construire un dialogue social indispensable à la bonne marche de l’entreprise dans la durée.

Aurélien Fréret
http://www.rcomrh.com

http://conseilrh.unblog.fr, le blog RH !

 



Egalité Hommes-Femmes dans les conseils d’administation : des résultats loin d’être satisfaisants

Plus de la moitié des conseils d’administration du CAC40 comportent plus de 20% de femmes. D’ici à cinq ans, cette proportion devra passer à 40% selon la loi Copé-Zimmerman votée début 2011.

La situation semble moins brillante pour les entreprises plus modestes selon une étude de l’association des femmes diplômées de l’expertise comptable.Cette association a analysé la composition des conseils d’organisation des 780 SA de taille intermédiaire concernées par la loi.

Il apparait dans cette étude que 72% de ces entreprises n’ont encore aucune femme dans leur conseil d’administration, et 10% en comptent entre 1% et 19%.
En d’autres terme, seules 18% d’entre elles sont conformes à la loi.

 

CONSEIL RH : N’hésitez pas à consulter la présentation du débat du 13 Octobre dernier de cette association à l’adresse suivante : http://www.femmes-experts-comptables.com/2011/10/deroule-du-dejeuner-debat-du-13-octobre/

 

Aurélien Fréret
http://www.rcomrh.com

http://conseilrh.unblog.fr, le blog RH !

 



12

News Letter Alternative Com... |
Se Sortir de la galère |
projets et financements |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chezservice
| bioterre
| Maude PAVAGEAU