Sans valeur, point de salut…

Et si les employeurs faisaient confiance aux salariés ?

Les valeurs, les règles internes, sont souvent longuement décrites et rarement suivies par l’ensemble des collaborateurs d’une entreprise. En reprenant un ouvrage de base sur le management (Le Management pour les nuls, Bob Nelson et Peter Economy, First Editions) on peut se rendre compte que les meilleures pratiques sont souvent les plus simples. Cet ouvrage nous propose de se pencher sur le cas de la société Nordstrom (42000 salariés, 5 milliards de dollars de chiffre d’affaire) et nous cite la première page de la brochure d’accueil des nouveaux arrivants :

 

«  Nous sommes heureux de vous accueillir au sein de notre société. Notre premier objectif est de fournir un service remarquable à nos clients.

Fixez-vous des objectifs personnels et professionnels élevés.

Voici les règles de Nordstrom :

Règle n°1 : Faite preuve de bon sens en toute circonstance.

 

Il n’existe aucune autre règle. N’hésitez pas à posez des questions à votre chef de service à tout moment. »

 

Un message clair, simple et efficace, qui a le mérite d’être retenu.

 

Conseil RH : Les valeurs d’une société représentent beaucoup en termes de communication, d’image et de messages stratégiques que les dirigeants souhaitent véhiculer. Choisissez peu de valeurs (pas plus de 3) et surtout faites les respecter à chaque instant !

 

Aurélien Fréret.



Recherche jeu-concours seduisant pour fideliser mon Y a haut potentiel

Attirer les meilleurs, fidéliser la génération Y, constituer un vivier de Hauts Potentiels…

Voilà des phrases qui peuvent paraître très conceptuelles et que nous entendons tous les jours. Certaines grandes sociétés mettent en place des stratégies de communication innovantes pour attirer et fidéliser les jeunes ou futurs diplômés. Attardons nous, à travers deux exemples relayés dans la presse, sur un concept qui se développe à vitesse grand V : le « Business Game ».

 

Procter & Gamble, (http://www.fr.pg.com/) a fait le pari de tisser des liens avec les étudiants européens de niveau Bac+1 à Bac+3 en créant son premier « Business Game ». 87 équipes venues de l’Europe entière ont postulé à ce concours, et ont travaillé sur l’une des trois marques imposées (Ariel, Gilette, Head&Shoulders). Le but ? Proposer des idées innovantes pour améliorer les ventes ou modifier la perception de ces marques auprès du grand public. L’équipe gagnante est composée de français et d’un singapourien, en première année à l’EDHEC et à l’INSA Lyon. Ils remportent un séminaire de formation, et seront invités régulièrement par le Groupe P&G tout au long de leurs études.

Côté Hyatt, (www.hyatt.com/) on soigne l’image d’un secteur en manque de candidats. La chaîne organise en effet un concours réservé aux étudiants de grandes écoles de commerce et de grandes écoles hôtelières. Les candidats sont examinés de près sur leurs connaissances du métier, du secteur, sur leur sens du service, et sur les qualités fondamentales qui en feront des managers de talents pour demain. Ici les gagnants empochent un stage exceptionnel au siège, ou dans les plus beaux hôtels de la chaîne. Un beau projet, accompagné d’une belle communication, pour un investissement de 20.000€. Un rapport qualité prix exemplaire…

 

Conseil RH : les meilleurs projets ne sont pas les plus compliqués ni les plus chers. S’adapter aux souhaits de la nouvelle génération de jeunes diplômés est souvent plus simple qu’on ne le pense. Les forts potentiels sortis d’écoles ou d’universités peuvent être séduits par ce qu’ils vont découvrir lors de ces concours, mais le plus dur sera surement de les fidéliser en conservant une politique RH en adéquation avec les promesses faites…

 

Aurélien Fréret.

 

Sources : Revue Personnel, #511, juillet Août 2010 ; Revue Management, n°178, Septembre 2010.



Pour une poignée de centimes…

Une fois n’est pas coutume, je voudrais partager avec vous une initiative caritative qui trouve toute sa place dans nos DRH : l’arrondi solidaire.

 

L’idée de l’arrondi solidaire, c’est de collecter des micros-dons sur le bulletin de paie en faveur d’associations.

 

Le principe :

Un prélèvement chaque mois des arrondis du net à payer du bulletin de salaire des volontaires,

la possibilité pour le salarié d’ajouter une somme forfaitaire de 1 à quelques euros,

la possibilité pour l’employeur de faire un abondement de 100% ou plus,

un don déductible des impôts à hauteur de 66%

Les frais de projets et de collecte sont pris en charge par l’entreprise.

 

Le don « arrondi » maximum est de 0,99 € par mois, le don minimum est de 0,01 € par mois. Le salarié peut également choisir de donner une somme fixe, qui s’ajoute alors à l’arrondi.

 

Lorsque son entreprise a souscrit à l’arrondi, le salarié peut s’inscrire en ligne sur www.larrondisolidaire.org. Il choisit le projet qu’il souhaite soutenir, crée son compte et définit le montant exact de son don (les centimes de son bulletin de salaire et, sur option, un montant fixe mensuel). Le salarié pourra ensuite consulter l’historique de ses dons et l’avancement du projet qu’il soutient depuis son espace personnalisé sur www.larrondisolidaire.org

 

Les associations partenaires sont par exemple l’Adie (Association pour le droit à l’initiative économique) et PlaNet Finance (Financement de micro-entrepreneurs).

 

Voilà un projet qui mérite une attention particulière de la part des chefs d’entreprises et des DRH et qui fait sens. L’arrondi solidaire, ou comment les petits ruisseaux font de grandes rivières…

Si votre système de paie est géré par ADP l’inscription au dispositif est très simple et la mise en place assez rapide (1 à 3 mois), dans tout autre cas n’éhsitez pas à vous tourner vers votre conseil RH.

 

Si vous êtes intéressés par ce dispositif, vous pouvez trouver plus de renseignements sur le site de l’arrondi solidaire (http://www.larrondisolidaire.org)

 

Aurélien Fréret.



123

News Letter Alternative Com... |
Se Sortir de la galère |
projets et financements |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chezservice
| bioterre
| Maude PAVAGEAU