Recherche mouton à cinq pattes, 20 ans d’expérience dont 25 sur le même type de poste (jeune diplômé s’abstenir)

Les assises nationales de l’ANDRH (Association Nationale des Directeurs des Ressources Humaines) clôturent le Tour de France de cette association. Au programme de cette année, 3 tables rondes sur des thèmes actuels : la santé au travail, l’engagement des salariés et la valorisation des talents.

 

Sur ce dernier thème, un point m’a particulièrement marqué : le recrutement des jeunes diplômés. Les temps sont durs pour ces jeunes diplômés : à chaque période de crise, les premiers touchés dans le recrutement sont ces jeunes qui sortent des écoles, grandes et moins grandes… personne n’est épargné.

 

A travers cet article, je souhaitais mettre en relief deux citations. La première, de Brigitte Lemercier, directrice du cabinet de recrutement NB Lemercier & associés, m’a paru prodigieusement pertinente :

« Depuis trente ans que j’opère dans le métier de la chasse de tête, je trouve des trous dans les pyramides des âges des entreprises, correspondant à chaque fois à la fin des recrutements de jeunes diplômés en période de crise ».  Pratique préjudiciable qui devient une « aubaine pour les cabinets de chasse de tête »…

 

La seconde, de Xavier Grenet qui propose aux DRH de « bannir de leurs offres d’emploi des mentions comme ‘justifie d’une expérience réussie de 5 ans dans le même poste’ »

Comment faire passer le message à nos managers, à nos clients ? On pourrait caricaturer certaines demandes de recrutement en ces mots : « je veux le même profil, en mieux et en moins cher ». Oui, mais… Sur un poste qui mérite entre 3 et 5 ans d’expérience, une personne qui en a 6 va rapidement s’ennuyer, c’est donc parfaitement contre productif. Pour quelle raison est parti l’ancien titulaire du poste déjà ? Ah oui, une proposition d’évolution dans une autre entreprise…

 

En résumé, le conseil RH du jour : mettons un peu d’audace dans nos recrutements et faisons un peu confiance à nos futurs recrutés (une période d’essai de 4mois + 4 mois pour les cadres devrait suffire à nous donner cette confiance).

Un dernier vœu ? Et si, en plus, ces candidats étaient de jeunes diplômés ?! On a le droit de rêver !

 

 

 

Source : Revue mensuelle Personnel #511, juillet/Août 2010

en savoir plus : www.andrh.fr

 

Aurélien Fréret.



123

News Letter Alternative Com... |
Se Sortir de la galère |
projets et financements |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chezservice
| bioterre
| Maude PAVAGEAU